Comment restituer la marche sensible ?

Cette ressource fait partie des pistes pédagogiques autour de la marche sensible, dont l’objectif est de proposer un outil, un dispositif, pour sensibiliser à l’espace, collecter, organiser et traduire des données sur un territoire avec une méthodologie spécifique.

Cet outil est d’abord expérientiel. Il permet aussi de produire des données. Il faut ensuite décider comment on traite la matière issue des récoltes, quel usage on souhaite en faire et dans quel objectif.
Au-delà d’une compilation de références, ce dispositif documente les regards sur un espace défini ou un parcours particulier : esthétique, écologique, historique, etc. Il fait donc émerger des thèmes et des problématiques qui vont permettre une analyse et l’organisation des données. La restitution pourra prendre différentes formes : cartographies, carnets de voyage, créations, etc., à caractère graphique ou numérique.

Dans un cadre scolaire, ces marches sensibles favorisent une approche interdisciplinaire, en lien avec le parcours citoyen et artistique. Elles permettent ainsi aux élèves de mieux comprendre les territoires et les espaces qui les entourent.
Individuelles : dessins, textes, présentations orales, carnets de voyage, cartes sensibles, montages texte/image/son/vidéo, etc.
Collectives : cartes, présentations orales (mises en scène), montages ou films, installations/expositions.

Pistes de restitution

Cartographie

Objectif : réaliser une carte, un plan de la zone traversée qui croise la matière récoltée.

Cette carte peut utiliser les outils géographiques (photos aériennes, plans de ville, cartes IGN, cadastre, etc.).
Carte sensible : carte mentale.
Superposition, analyse, croisement des informations récoltées.

Référence : Polau, plateforme Art & Géo de cartes sensibles.

Carnet de voyage

Objectif : organiser les informations en utilisant différents supports.

Selon Pascale Argod, spécialiste du genre, « le carnet de voyage est le récit visuel et littéraire d’une exploration qui oscille entre l’art graphique, le journalisme, les sciences humaines et la poésie. Il représente un art singulier et hybride, témoin subjectif de notre histoire et de notre époque. »

Références : Rendez-vous du carnet de voyage (Clermont-Ferrand), Urban sketcher.

Installation

Objectif : mettre les informations et matières récoltées en espace, rendre compte, donner à voir.

L’installation peut prendre la forme d’une exposition et/ou d’une création in situ.

Référence : Un pas de côté.

Multimédia

Objectif : utiliser l’outil multimédia et aborder les notions de construction virtuelle de récits : blog, padlet.

LES AUTEURS
Olivier Ocquidant est doctorant en sociologie à l’université de Saint-Étienne, au laboratoire « Centre Max Weber ». Il mène une thèse sur les formes sensibles de l’urbanité et anime des ateliers de type marche sensible. Il enseigne à l’université et en écoles d’architecture.
Mireille Sicard, Architecte DPLG, CEAA Les métiers de l’histoire de l’architecture, ENSAG, est aussi directrice de la maison de l’architecture de l’Isère et responsable du GT Pédagogie du RMA et chef de projet d’ArchipédagogiE.org. Elle enseigne la médiation de l’architecture à l’école nationale supérieure d’architecture de Grenoble.
Sabine Thuilier est architecte, enseignante à l’école nationale supérieure d’architecture de Clermont-Ferrand et membre associée du Groupe de recherche en formation ressources. Fondatrice et codirectrice artistique de Pixel[13], art(s), architecture(s) et territoire(s), qui développe, depuis vingt ans, créations in situ et ateliers jeune public ; elle y expérimente la marche, comme acte artistique sur différents territoires.
Valérie Vedrenne est conseillère Architecture, Patrimoine, Musées à la Délégation aux arts et à la culture de Grenoble, coordonnatrice du PREAC Architecture pour la région ARA. Elle enseigne les arts plastiques en établissement du secondaire.

COORDINATION DE LA RESSOURCE
École nationale supérieure d’architecture de Grenoble
École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne
Canopé Auvergne-Rhône-Alpes
Rectorat DAAC de Grenoble