La marche sensible, c’est dans la poche !

You are currently viewing La marche sensible, c’est dans la poche !
Guide (Dé)Marche sensible © CAUE 38 - 73

Un guide, des cartes, des conseils pour organiser une marche sensible. Une démarche didactique en cinq étapes pour outiller ou suggérer des idées aux enseignants ou aux encadrants de tous niveaux de manière interdisciplinaire. Une invitation à la découverte, à la lenteur, à l’étonnement, au ressenti des espaces insolites ou du quotidien par le corps et les sens.

Conçu comme un vade-mecum, « petit guide que l’on tient dans la main », le Guide (Dé)marche sensible s’utilise comme un outil sur mesure, étudié pour se lancer, en toute tranquillité, dans l’expérience.

Il permet :

  • dans un premier temps, d’appréhender la (dé)marche dans sa globalité car d’un coup d’œil, il montre les étapes mais aussi l’éventail des possibilités à suivre ou à inventer (carte JOKER) pour se construire son propre univers ;
  • dans un second temps, à chaque étape les cartes montrent les choix possibles, permettent d’être guidé ou ouvrent le chemin vers de nouvelles alternatives.

L’organisation de la marche sensible se suit alors, pas à pas…

Cinq étapes sont clairement définies et explicitées, de la préparation à la restitution. La première et la dernière s’organisent plutôt en classe, les trois autres sont le cœur même de la marche sensible, in situ, facilitant l’éveil des sens et les conditions optimales de captation. Aucune directive obligatoire n’est donnée, toutes les possibilités restent ouvertes et appropriables. Les approches disciplinaires sont multiples, permettant à chaque enseignant de s’en saisir et de « colorer » la marche sensible de l’intention pédagogique qu’il souhaite faire vivre à ses élèves.

Le Guide (Dé)marche sensible est un cadre général permettant à chacun ou à chaque groupe d’expérimenter la marche sensible à son rythme. Les utilisateurs sont invités à faire une première expérience avec des outils simples et connus pour aller plus loin ensuite en imaginant leur propre méthode, en inventant de nouveaux outils à une ou plusieurs étapes de la (dé)marche.

Activité © CAUE 38 - 73

LES CINQ ÉTAPES 

ÉTAPE 1 // MON PARCOURS

Le choix de l’espace d’exploration à définir par le ou les encadrants est déterminant et oriente l’expérience. Le parcours peut être préparé ou au contraire être guidé par le lieu lui-même. Choisir un bâtiment, une enceinte scolaire, un environnement connu ou inconnu, un périmètre large ou un tracé précis mettra les « enquêteurs » dans des situations différentes. La découverte totale d’un point à un autre est encore une autre attitude…                                                                                                         

Voir aussi : https://www.preac-ara.fr/architecture/marche-sensible-comment-choisir-mon-parcours/

ÉTAPE 2 // MES CONDITIONS D’OBSERVATION

Sur le terrain, la mise en situation des enquêteurs voulue ou subie influera sur leur perception, leur regard ou leur ressenti…

Activité © CAUE 38 - 73

ÉTAPE 3 // MA BIBLIOTHÈQUE D’OUTILS

Un environnement, un paysage est une résultante de nombreuses composantes changeantes. Les « outils » à disposition ou à imaginer serviront à entrer en contact avec des éléments moins visibles, plus insolites, voire extraordinaires !

Des activités particulières, des supports de notes différents permettront d’aiguiser les sens pour dépasser le récit descriptif et entrer dans une dimension sensible…

Voir aussi le « baluchon sensoriel » de Théa Manola – La Fabrique du lieu – 2010 :

https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=le+baluchon+sensoriel+de+Th%C3%A9a+Manola+-+La+Fabrique+du+lieu+-+2010

Restitution © CAUE 38 - 73

ÉTAPE 4 // MA RÉCOLTE

Tous les moyens sont bons pour s’imprégner de l’ambiance des lieux ou d’une odeur, pour garder les traces d’une émotion, pour saisir l’éphémère…

ÉTAPE 5 // MA RESTITUTION

Dernière étape de la démarche qui vient fermer la boucle. L’intention, le champ disciplinaire, les enjeux, l’objectif d’origine doivent trouver écho dans ce temps de restitution. Ce n’est pas forcément un chef d’œuvre qui est recherché mais l’expression juste de la restitution des sensations, des émotions, des ressentis, des vibrations vécues sur le temps du parcours. Là encore, de nombreux moyens ou formes sont possibles. L’imagination et la poésie n’ont pas de limite…

Voir aussi : https://www.preac-ara.fr/architecture/comment-restituer-la-marche-sensible/

Restitution © CAUE 38 - 73

L’outil (Dé)MARCHE SENSIBLE :

Un kit prêt à l’emploi comprenant des planches à imprimer en noir et blanc ou en couleurs sur papier A4 épais, à découper et à plier :

– 1 boîte de rangement (à fabriquer) ;

– 1 guide de (Dé)marche sensible en 5 étapes ;

– 5 familles de cartes (34 cartes + 5 JOKER) ;

– 1 règle d’utilisation, des conseils et 1 lexique sensitif et descriptif.

Restitution © CAUE 38 - 73

Documents à télécharger :

Le Guide (Dé)marche sensible est un outil collaboratif appelé à évoluer et à s’enrichir des contributions de chaque expérience. N’hésitez pas à créer vos propres cartes à l’aide des cartes JOKER et de nous les renvoyer en retour à : isabelle.berruyer@caue-isere.org

Les auteurs

L’Espace Péda’GO ! du CAUE Isère et le CAUE Savoie, Isabelle Berruyer et Pauline Bosson. Les professeurs relais Architecture et Patrimoine, Olivier Santos et Eve Feugier.

Création et ambiance graphiques : Pauline Ongaro – DNMade Graphisme-LAG