La marche sensible : retours d’expérience

Cette ressource fait partie des pistes pédagogiques autour de la marche sensible, dont l’objectif est de proposer un outil, un dispositif, pour sensibiliser à l’espace, collecter, organiser et traduire des données sur un territoire avec une méthodologie spécifique.

  • Retour d’expérience 1 : « Paysage(s) industriel : la fabrique du territoire »

Dates : 28 et 29 novembre 2018

Partenaires : CAUE 38, PAH Pays Voironnais, DAAC de Grenoble, Réseau Canopé

Lieux : Pays Voironnais pour son contexte fertile et des ressources remarquables.

Le Pays Voironnais a été labellisé Pays d’Art et d’Histoire (PAH) en 2013. La présence du Parc Naturel Régional de Chartreuse et le patrimoine industriel sont des clés d’entrée majeures pour la compréhension du paysage naturel et bâti de ce territoire. Le Pays Voironnais a, d’autre part, été l’objet du dernier inventaire du Département (inventaire N°10) mené par la Direction de la Culture et du Patrimoine, associé au PAH

  • Retour d’expérience 2 : « Penser la ville et la question du renouvellement urbain »

Date : 12 mars 2019

Partenaires : CAUE 74, DAAC de Grenoble, Réseau Canopé

Lieu : Quartier Courier à Annecy

Le quartier Courier à Annecy a été choisi pour sa mixité (commerces, services, logements dont logements sociaux). Son étude a permis de comprendre l’évolution de la ville et d’analyser la mise en place d’une opération d’urbanisme initiée il y a une vingtaine d’années (1998).

C’est par la pratique de marches sensibles que le quartier Courier a été arpenté afin de comprendre, ressentir, évoquer sous un certain angle la qualité des espaces urbains et paysagers… L’expérimentation par le son aura ensuite été le point d’ouverture privilégié pour l’explorer et créer son interprétation.

  • Retour d’expérience 3 : « Des outils et des méthodes pour penser la ville et son environnement.       En quoi son renouvellement est-il à l’image de la société ? »

Dates : 04 avril et 26 novembre 2019

Partenaires : CAUE 26, PAH Valence-Romans agglo, Centre du Patrimoine Arménien, DAAC de Grenoble, Atelier Canopé 26, Réseau Canopé.

Lieu : Valence

Cette expérimentation de « marches sensibles », conduite par Olivier Ocquidant, avait pour objectif d’appréhender la ville de Valence d’un point de vue sociologique. Cette enquête sur le contenu sensible de parcours urbains a permis d’interroger la ville en termes d’urbanité, de qualité d’habiter et de liens à l’environnement, ainsi que de comprendre les dynamiques d’engagement et d’attachement aux lieux.

Cette approche croisée avec les regards et les pratiques des concepteurs (urbanistes, paysagistes, artistes, architectes…) de démarches de projets urbains a élargi le propos à la notion d’écologie urbaine, qui établit, dans la ville, un nouveau rapport au vivant.