Les sept questions universelles pour traverser le spectacle vivant

You are currently viewing Les sept questions universelles pour traverser le spectacle vivant
© Illustration Antoine+Manuel

« 7 questions universelles pour traverser le spectacle vivant » constitue un outil pensé pour accompagner le spectateur. Son approche est globale car son but est de permettre au plus grand nombre de se sentir capable et légitime pour accueillir et envisager une création théâtrale ou chorégraphique ou, plus généralement, une œuvre d’art.

Les « sept questions universelles » sont nées d’une pratique quotidienne de l’analyse chorale avec des groupes de nature très diverse (scolaires, universitaires, enseignants, tout public). Conçues pour accompagner le spectateur dans son parcours singulier, elles s’intègrent dans l’exercice de l’analyse choral, l’enrichissent et le complètent . Elles permettent enfin de  prolonger cette analyse par la réalisation de constellations de cartes postales sur lesquelles chaque participant répond brièvement par écrit à deux ou trois questions.

Cet outil est aujourd’hui déclinable sur trois supports, ce qui le rend accessible à différents types de publics :

  • un livret numérique ;
  • des podcasts – 8 épisodes ;
  • un « jeu » de cartes postales : en cours d’expérimentation (sortie septembre 2022)

PUBLICS CONCERNÉS

Niveaux
1er degré, collège, lycée, enseignement supérieur

Disciplines
Toutes disciplines
Français ; option théâtre ; option danse ; arts plastiques et toute pratique ouverte sur la lecture interdisciplinaire de la création contemporaine.

COMPÉTENCES DÉVELOPPÉES

Regarder, observer, ressentir, écouter, rendre compte et comprendre les phénomènes scéniques de la création contemporaine en apprenant à contourner les jugements de goût et de valeur en lien avec l’expérience artistique.

Développer ses capacités, apprendre à reconnaître et faire grandir la relation de réciprocité avec l’œuvre contemporaine, en particulier le spectacle vivant.

CARACTÉRISTIQUES DE L’OUTIL

Les sept questions sont des points de départ pour accompagner nos expériences personnelles et singulières en lien avec le spectacle vivant. Elles accompagnent le processus d’une meilleure connaissance de notre relation à la création. Il ne s’agit pas d’une boite à réponses magiques mais de la mise en œuvre de questionnements qui aident à enclencher une réflexion personnelle et active.

Ainsi, les sept questions – qui sont plutôt des questionnements – interrogent la relation de réciprocité que nous entretenons avec le spectacle vivant. Que ce soit pour un spectacle particulier ou de façon plus globale pour le spectacle vivant et l’art en général, ces questions nous permettent d’interroger de façon spécifique notre regard singulier en lien avec les intentions des artistes.

Ces sept questions se nourrissent d’expériences auprès des publics d’une scène nationale (Comédie de Clermont-Ferrand), de rendez-vous de médiation, de rencontres avec les artistes et d’analyses chorales. C’est un outil essentiel et profitable pour dégager collectivement le sens et le rapport aux œuvres. Il se décline sur trois supports :
– les podcasts disponibles ici proposent une introduction à chacune des sept questions ; c’est une approche simplifiée du livret, qui peut s’écouter de façon informelle et décontractée indépendamment du champ scolaire ;
– le livret que vous pouvez télécharger est un guide pour ces sept questions qui interrogent nos identités de spectateur et qui déclenchent et animent un processus d’expériences, voire d’expérimentations, de notre réflexion qui nous aidera à mieux connaître nos réflexes et nos habitudes de regard, et pourra les faire évoluer vers une conscience critique à la fois plus humble et plus précise ;
– le « jeu » de cartes postales : en cours d’expérimentation (sortie septembre 2022).

Vous pouvez également consulter la page du site.

L’AUTEURE

Amélie Rouher est enseignante et formatrice. Elle enseigne au lycée-Fénelon de Clermont-Ferrand,  dans le cadre notamment des options théâtre, à l’université Clermont Auvergne en arts du spectacle ainsi que dans le parcours théâtre du conservatoire à rayonnement régional Emmanuel-Chabrier. Elle forme aussi des enseignants avec le souci d’une approche réformée de l’analyse du théâtre.

Elle est professeure associée à la Comédie de Clermont-Ferrand. Dans ce cadre, elle imagine et porte depuis des années des actions ouvertes aux publics dans le sillage de l’éducation populaire. Sa réflexion s’appuie sur la conviction qu’il existe une culture commune partageable à partir de laquelle on peut comprendre les messages les plus complexes. L’approche technique et formelle ne pouvant convenir à tous, elle a développé des parcours qui permettent de reconnaître la singularité du regard de chacun.