Faire un film sans caméra (1/2) : retour sur le stage 2019 et sélection de mashup

Faire un film sans caméra (1/2) : retour sur le stage 2019 et sélection de mashup
Mashup Film Festival

Qu’est-ce que le mashup ? Cet art de créer des formes nouvelles en associant des formes existantes en jouant avec le sens et les symboles. Le mashup s’applique autant au domaine de la musique qu’à celui de l’image. Aujourd’hui, il existe même un Mashup Film Festival en France. Est-il donc possible de faire un film sans caméra ?

Pour explorer ces questions, nous vous proposons un retour sur la formation 2019 du PRÉAC Images, matières et créations Auvergne-Rhône-Alpes « Faire un film sans caméra ».

Cette formation a abordé ainsi ce genre hybride qu’est le mashup à travers :

  • Différentes conférences, dont celle de Julien Lahmi, directeur du Mashup Film Festival.
  • Des ateliers, dont celui d’Isabelle Arvers, spécialiste des machinimas, ces films conçus à partir de moteurs de jeux vidéo.
  • Des projections.

Retrouvez le livret du stagiaire qui retrace ces deux journées de formation, avec le programme détaillé et des liens vers des ressources ciblées.

Sélection de mashup vidéos

« Il y a quatre “gestes mashupesques” :

  • La révérence pour rendre hommage à quelqu’un.
  • Le doigt d’honneur pour remettre en question un système.
  • Le scan pour analyser les images.
  • Le coup de pinceau pour colorer d’un peu de poésie ce monde de brutes. »

Voilà ce qu’annonçait le Festival International du court-métrage de Clermont-Ferrand dans son programme consacré au mashup lors de l’édition 2019. Retrouvez ici quelques films extraits de leur programmation :

Studio Ghibli In Real Life, Kojer, 2016

Les animations poétiques de Miyazaki recontextualisées dans des décors réels. Et la magie perdure, embaumée de réminiscences.

Malick // Fire & Water, Kogonada, 2013

Ou comment découvrir que Terrence Malick a fait évoluer son cinéma du feu à l’eau.

Mon Étoile, Mon Amour, Julien Lahmi, 2018

Et si le « pète au casque » de Vador venait de son trop grand amour des… (suspens) !

Shred I Get Around, MassBetelnut, 2012

L’art de la dissonance. Préparez-vous à voir vos oreilles saigner !

Hell’s Club, Antonio Maria Da Silva, 2017

Un concentré de cinéma pop américain qui fait voler en éclat les frontières du temps.

The Silence of the Lambs, Vinza, 2019

Faire passer des vessies pour des lanternes nous en dit long sur le potentiel manipulateur des images.

Far Alamo, Fabrice Mathieu, 2018

Quand John Wayne rencontre Paul Verhoeven, ça donne un bain de sang.

L’AUTRICE
Kimi Do est cheffe de projet transmedia chez Réseau Canopé. Elle coordonne le site PRÉAC Auvergne-Rhône-Alpes.