La performance d’auteur : Littérature live !

La performance d’auteur : Littérature live !

Cette ressource a été créée suite aux premières Rencontres nationales du PRÉAC Littérature, un art vivant, en février 2020. Elle propose une réflexion au sujet des performances littéraires en France.
Des auteurs de littérature contemporaine développent, parallèlement à l’écriture de leurs livres, des performances, à la croisée entre parole publique, langue littéraire et arts de la scène, où le texte dit sur scène s’hybride à d’autres médiums.

Alors que dans les années 60, des penseurs comme Roland Barthes ou Michel Foucault annonçaient la « mort de l’auteur », aujourd’hui chaque parution de livre s’accompagne d’une tournée de présentation de l’ouvrage par son auteur, en librairies, fêtes du livre et festivals de littérature. Certains auteurs, amplifiant le phénomène et se l’appropriant, ont transformé cette demande de présence publique en développant une activité live de performance scénique, pleinement artistique, laquelle rejoint des œuvres similaires en art contemporain et théâtre.

De telles pratiques de « littérature hors du livre », performances-conférences ou performances narratives, s’articulent à la littérature éditée, mais prennent aussi leur autonomie artistique, et nous conduisent à redéfinir un périmètre littéraire où des auteurs d’ordinaire classés en littérature générale (Hélèna Villovitch éditée chez Verticales, Camille de Toledo ou Thomas Clerc chez Gallimard), rejoignent les pratiques scéniques de poètes (Antoine Boute, Nicolas Vargas ou Christophe Hanna), d’essayistes (Jean-Yves Jouannais), d’artistes (Céline Ahond, Bettina-Phoenix Atala, Eric Duyckaerts, Olivier Bosson, Benjamin Seror), d’auteurs-comédiens de théâtre (Florence Minder) ou de stand-up (Blanche Gardin).

Si les formes élaborées sont plurielles, le point commun de toutes ces performances est d’avoir pour socle une parole adressée au public par l’auteur lui-même, discours où l’activité langagière incorpore divers médiums et s’hybride avec d’autres disciplines artistiques. Hélèna Villovitch, qui pratique par ailleurs le cinéma, chante une chanson en fin de performance. Nicolas Vargas incorpore la lecture de ses poèmes expérimentaux dans une forme de stand-up avec objets divers. Eric Duyckaerts produit ses démonstrations en dessinant sur un paperboard. Jean-Yves Jouannais, dans les séances de son cycle d’Encyclopédie des guerres, agence son commentaire critique ou introspectif autour d’extraits de livres ou films sur la guerre. Céline Ahond adapte son discours au paysage urbain et au public qu’elle guide lors de promenades commentées. Quant à Christophe Hanna, lors des interventions de l’agence de notation, il fait rédiger le texte par un panel de jurés chargé d’établir des évaluations sur divers sujets sociaux.
Par l’invention d’une langue parlée, adressée au public, s’inventent ainsi des rapports au livre singuliers, proches ou flottants, nouveaux et diversifiés.

Performances à consulter :

L’AUTRICE
Emmanuelle Pireyre
est auteure (Chimère, 2019, Féerie générale, prix Médicis 2012, Ed. de L’Olivier), et performeuse. Elle rédige une thèse sur la performance littéraire en France (universités Paris 8 et Clermont Auvergne). Elle est présidente de l’Agence Auvergne Rhône-Alpes Livre et Lecture.